CIE  ALFRED  ALERTE

Crédit Photo Pierre Chancy.

Compagnie de danse co​ntemporaine en milieu rural

A LA RENVERSE

« Qui des deux fait bouger l’autre ?

Au fond qu’importe !

Ce qui compte c’est ce qui porte.

Et les appuis sont parfois cachés là, là…

Là où on ne les attendait pas…

D’une posture en inventer mille

Se laisser accueillir

Même sur une surface infime

Et nager à deux

Au dessus du vide

Moi c’est moi et toi c’est toi

Dans cette embarcation imaginaire

Faire

D’une distance une force

D’une lutte un jeu

D’une peur une course

D’une traversée une percée

Et d’une tristesse… un fou-rire

Libération

Face à face ou nez à nez

TOI-IOM »

Eliette Macharam

Chorégraphie : Alfred Alerte

Interprétation : Alfred Alerte et Lucie Anceau

Musique : Mad Rush de Philipp Glass

Photographies : Christophe Casimir, Carlos Ania, Christophe Lavaud

Production : Cie Alfred Alerte, Association ADJAC

Durée : 15 mn

RENCONTRES

Duo ou duel ?

Ange gardien, guide, partenaire /aveugle

Confiance et maitrise / prise de risque

Des oppositions et pourtant une seule envie : danser « sa danse » sans se laisser envahir par la perte d’un sens

Trouver sa gestuelle et la déployer dans l’espace

Partir progressivement à la découverte de ce partenaire invisible et pourtant si présent

Entrer en contact, s’apprivoiser pour finalement s’abandonner à l’autre dans un corps à corps sensitif

Chorégraphie : Alfred Alerte

Interprétation : Alfred Alerte et Lucie Anceau

Musiques : Bourvil, Vivaldi, Patrick Watson, Alberto Iglesias, Daiqing Tana

Photographies : Jean Paul Monier, Jérémy Sédoni, Christophe Casimir, Pierre Chancy, Jean Claude Chaudy

Production : Cie Alfred Alerte, Association ADJAC

Durée : 20 mn

PEAU A PEAU

Peau à peau est un duo dansé librement inspiré du premier roman de Dany Laferrière Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, satire féroce des stéréotypes et clichés racistes et joyeuse description d'une vie de bohème version black.

Duo ou duel, résistance ou abandon, désir ou fantasme?

Un homme et une femme se livrent à un corps à corps sensitif en noir et blanc, dans l'espace intime d'un salon, sur des grands airs de jazz...

Chorégraphie, scénographie et interprétation : Alfred Alerte et Lucie Anceau

Musiques : Coleman Hawkins, Art Tatum, Bessie Smith, Duke Ellington, Billie Holiday, Coleman Hawkins, Ben Webster, Ella Fitzgerald, Duke Ellington

Création lumières : Hervé Bontemps

Photographies : Carlos Ania

Production : Cie Alfred Alerte, Association ADJAC

Durée : 30 mn

Une commande du Festival TANDEM, festival littéraire de Nevers.

Avec le soutien de l’Espace Michel Simon, du CND et de la MCNN de Nevers au titre de l’accueil studio.

DESACCORDES

Désaccordés est un duo revisitant tous les types de handicaps moteurs abordés au travers de nos expériences en danse intégrée.

S’inspirer du public handicapé c’est avant tout partir à la recherche d’un état de corps, être en quête de sensations physiques fortes et troublantes.

Vivre la sensation du corps brisé est un défi pour tout danseur, une mise en danger permanente par la perte de repères.

Nous nous servons ainsi d’un certain nombre de contraintes physiques imaginaires pour aborder la segmentation, la dislocation, le lâcher prise, l’abandon afin de créer une nouvelle manière de se libérer, laisser libre cours à sa créativité dans le mouvement, au delà des contraintes.

Cette pièce traite indéniablement du corps meurtri et de toutes les possibilités que ce dernier offre au niveau du mouvement authentique.

Elle propose ainsi une recherche subtile sur la physicalité liée au handicap à travers une danse qui ne se veut ni illustrative ni démonstrative mais au cœur des sensations et émotions...

Une proposition engagée et dérangeante qui prend nécessairement le spectateur à parti et ne le laisse pas indemne....

Chorégraphie, scénographie et interprétation : Alfred Alerte et Lucie Anceau

Musiques : Yann Tiersen, Henri Torgue, Armand Amar, Dan Romen, Ben Zeitlin

Création lumières : Hervé Bontemps

Photographies : Carlos Ania

Production : Cie Alfred Alerte, Association ADJAC

Durée : 30 mn