CIE  ALFRED  ALERTE

Crédit Photo Pierre Chancy.

Compagnie de danse co​ntemporaine en milieu rural

METRE CARRE : CREATION 2020

Chorégraphe martiniquais implanté dans la Nièvre, en milieu rural, depuis le début des années 2000, Alfred Alerte se questionne aujourd'hui sur la notion de territoire.

Porté par les mots de Georges Pérec, il tente de définir sa propre vision de l'espace avec la complicité scénographique de Gilles Faure.

Une réflexion chorégraphique originale autour de l'insularité, des frontières, du vivre-ensemble et de la solidarité.

« Je suis né sur une île, entouré d’eau, bercé par les flots et pourtant contraint par cette immensité.

Une véritable contradiction pour moi.

Comment peut-on se sentir limité par l’élément liquide ?

Comment ces étendues d’eaux qui nous bordent peuvent-elles nous empêcher, nous enfermer, nous astreindre ?

J’ai alors décidé de m’installer en milieu rural.

Les champs ont remplacé l’océan.

De nouvelles étendues se sont offertes à moi, à perte de vue, sans limites ni bordures.

Et pourtant je me sens de nouveau limité par l’espace…

Ma danse se doit aujourd’hui de s’adapter à ce territoire, quelles qu’en soient les dimensions, les frontières, les limites.

Savoir jouer entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, travailler sur les variations d’échelle, construire son espace vital dans n’importe quel lieu, trouver sa place en toute circonstance…

Je ressens désormais le besoin de partager ces questionnements avec d’autres danseurs, mettre le corps en jeu face à cette réflexion autour de l’espace, confronter mon expérience personnelle au ressenti d’autres artistes et tenter de transposer dans la danse les interrogations de Georges Pérec. »

Alfred Alerte

METRE CARRE : LE PROPOS

Cinq individus coexistent sur le même petit espace, Pangée réduite mais accueillante.

Une embarcation représentant à la fois l'unité et le multiple où chacun trouve sa place.

Leur espace vital ? Leurs corps eux-mêmes.

Et puis poussé par la promiscuité, par l'envie d'ouvrir le paysage, de nourrir son jardin intime, un des membres se dissocie du groupe et emmène avec lui un morceau du territoire.

Que devient alors l'espace commun ?

Comment ce mouvement impacte ceux qui restent et comment réinvestir ce nouveau lieu qui semble étriqué...?

Le rééquilibrage est complexe et suscite des questionnements.

Les corps se cherchent.

Déloger, se fixer, s'accrocher, se superposer, s'affronter... pour finalement regarder en direction des 4 points cardinaux.

Certains décident de s'éloigner du noyau, espace en expansion comme une dérive de continents.

Chacun erre alors sur son axe, trajectoire unique et linéaire, sans possibilité de vagabondage ni de chemin de traverse.

Plus ici mais pas encore là-bas...

Finalement ce sera peut-être vers le haut qu'il faudra chercher à ouvrir l'espace, un appel d'air pour mieux se retrouver....

De quel volume avons-nous réellement besoin pour respirer, vivre, aimer, se sentir libre ?

METRE CARRE : LES PARTENAIRES​

Le projet de création est porté par la Maison à Nevers(58) qui recevra la compagnie en résidence du 26 octobre au 5 novembre 2020 en coproduction.

La première de la pièce aura lieu le jeudi 5 novembre 2020 à la Salle Polyvalente de Clamecy.

Une tournée en décentralisation aura lieu sur le département de la Nièvre entre le 5 et le 11 novembre 2020.

Des actions de médiation culturelle en lien avec le spectacle seront mises en place sur Clamecy et la Charité sur Loire.

La Maison parraine ce projet de création pour la plénière du réseau Affluences le 27 janvier 2020.

La Salle Jean Genet à Couches (71) est la seconde marraine pour la plénière du réseau Affluences. Un projet autour de la notion de territoire devrait être mené en partenariat avec l’EHPAD des Myosotis et les écoles élémentaires de Couches entre octobre et décembre 2021.

La pièce sera diffusée en décembre 2021.

L’Espace Culturel Louis Aragon à Saint Vallier (71) s’est engagé à soutenir ce projet en planifiant une résidence de création en coproduction du 21 au 26 septembre 2020.

La pièce sera ensuite diffusée le 20 novembre 2020.

Le CCN Belfort VIADANSE (90) soutiendra ce projet en coproduction au titre de l’accueil studio du 27 mars au 7 avril 2020.

Une sortie de résidence aura lieu le 7 avril 2020.

La Ville de Morteau (25) recevra le projet en résidence de création à l’Escale du 19 au 24 octobre 2020 en coproduction. Le spectacle sera ensuite diffusé sur la saison 2020/2021.

La Cité du Mot à la Charité sur Loire (58) accueillera la création en résidence du 14 au 19 septembre 2020.

La Transverse à Corbigny (58) recevra la création pour la construction des décors du 24 au 28 août 2020.

Le théâtre de Beaune (21) souhaite monter un projet alliant médiation culturelle et diffusion de la pièce en mars 2021.

METRE CARRE : LA DISTRIBUTION

Chorégraphie, scé​nographie : Alfred Alerte

Assistante à la chorégraphie : Laetitia Arnaud

Création musicale : Marine Loriot

Création des décors, création lumières et régie technique : Gilles Faure

Danseurs interprètes : Lucie Anceau, Virginie Benoist, Kevin Franc, Pauline Sarrazin, Angel Sinant

Production : Cie Alfred Alerte / Association ADJAC

Coproductions :

La Maison – Nevers, CCN Belfort VIADANSE, Ville de Morteau, ECLA - Saint Vallier

Résidences de création :

CCN Belfort Viadanse, La Transverse – Corbigny, La Cité du Mot - La Charité sur Loire, ECLA – Saint Vallier, L’Escale – Morteau, La Maison – Nevers, Salle polyvalente – Clamecy

Ce projet de création espère recevoir le soutien financier du Ministère de la Culture - Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bourgogne-Franche-Comté, du Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, du Conseil Départemental de la Nièvre et de l’ADAMI.