Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

CIE  ALFRED  ALERTE

Crédit Photo Pierre Chancy.

Compagnie de danse co​ntemporaine en milieu rural

SOLIL ONERI

"Loin des sentiers battus de la parole

Il ensemence la terre d’un geste d’épaule.

De lune en lune et sans état d’âme

Il éventre les cloisons, libère la lumière.

D’un lieu d’errance immobile

Le regard à l’horizon

Il oscille

Il désaxe

Il spirale

Et jamais ne flanche.

Les évènements ricochent, se répondent, font écho,

Glissent sur la ligne du temps...

Tout est dans chaque cellule.

Le corps s’affranchit des maîtres, s’anime et respire.

Ce qui naît de son ombre

S’entrecroise avec le présent

Loin de la trépi-dense

Ou des faibles re-mous.

La trame se poursuit

À l’infini

Avec un motif toujours renouvelé.

Danser pour ne jamais se pétrifier. "

Eliette Macharam

Alfred Alerte revient sur quarante années de pratique artistique en alliant la danse, la musique live et le dessin direct dans une pièce autobiographique pleine de pudeur et de poésie.

Bercé par les mots de Senghor, Césaire et Gontran Damas, il pose un regard humaniste sur son parcours et sur les rencontres ayant marqué sa carrière.

Avec l’humilité qu’on lui connait il tente de rendre hommage à toux ceux qui ont partagé des expériences artistiques et humaines à ses côtés.

Une belle manière de voir le chemin parcouru et les graines essaimées depuis tant d’années.

Un acte altruiste qu’il vous offre sans retenue…

Loïc Sécheresse l’accompagne dans cette expérience hors du commun…

Il lui suffit d’un pinceau, de quelques feuilles de papier, d’un peu d’encre de chine et d’un vidéo-projecteur pour démultiplier les plans de lecture d’un spectacle conçu comme une œuvre d’art totale. Dos au public, face à la scène, l’illustrateur fait surgir un décor, prolonge d’un trait le corps du danseur, répond aux sollicitations du musicien.

Un moment de pure magie !

Danse : Alfred Alerte

Musique live : Bachir Sanogo

Dessin direct : Loïc Sécheresse

Lumières : Hervé Bontemps

Son : Yann Dupont

Production : Cie Alfred Alerte, Association ADJAC

Photographies : Jean-Christophe Boucher

Captation et montage vidéo : Laurène Lepeytre

Spectacle créé le vendredi 26 juillet 2019 à la Bergerie de Soffin dans le cadre du 15e Festival Chemins des Arts.

"Tracer sa vie,

se laisser tracer,

suivre une trace,

trace qui prolonge le geste,

geste qui induit la trace,

trace qui suscite le geste."

Eliette Macharam

"Traces-rhizomes

Sillages d’empreintes traçantes

Stigmates de sillons plus ou moins éphémères

Temps/espace/terre (entre)mêlés, fertilisés

Energies gestes et mouvements fécondés. "

Hervé Bontemps

MEMOIRE(S)

« Selon les légendes, l’âme de nos ancêtres se niche au creux d’un arbre, entre les pierres du chemin ou dans le chant d’un passereau.

Pour moi elle se trouve aussi dans nos petits gestes quotidiens, au détour d’une recette de cuisine, dans notre manière de replacer une mèche de cheveux ou de plier le linge sec.

C’est vrai que dans le creux de la paume, l’eau de Cologne est toujours là.

Rien ne peut effacer cette douceur des regards qui continue de faire grandir.

A califourchon sur nos rêves, quand le vent souffle fort, nous nous accrochons encore au fil de leur délicatesse.

Et quand parfois nous semons nos larmes, de chaque goutte salée jaillit une bulle, une bulle-souvenir que l’on porte aux nues et qui nous porte loin.

Ce précieux terreau en poche, ils ne nous quittent pas.

Nous sommes armés et pouvons sauter à pieds joints dans les flaques de l’amertume…

Le confiturier en boussole, nos jours se colorent de promesses.

Dans le cercle de la vie, l’absence n’existe que pour les yeux.

C’est la force invisible des liens attendris. »

Eliette Macharam


Une danseuse et une illustratrice jouent le jeu de la rencontre artistique pour rendre hommage aux liens intergénérationnels dans une pièce pleine de poésie et de pudeur.

Un travail subtil autour de la notion d’héritage familial.

Une ode à nos grands-parents passeurs d’étoiles.

Un hymne à la vie rempli d’espoir.

Un message universel transmis de manière sensible par deux personnalités singulières.

Chorégraphie : Alfred Alerte

Interprétation : Lucie Albon et Lucie Anceau

Production : Cie Alfred Alerte, Association ADJAC

Création prévue le samedi 24 juillet 2021 à 22h pour la 17e Edition du Festival Chemins des Arts sur le plateau extérieur de la Bergerie de Soffin.

0